Quelques métiers

Les différentes affectations des policiers

Après la réussite du concours, le futur gardien de la paix (GPx) suit une formation de 12 mois (dont 3 mois de stage sur le terrain) dans une des écoles de police.
Sa formation lui permet de découvrir les principaux postes auxquels il peut être affecté :

  • En sécurité publique
    Ses missions : accueil, sécurité routière, secours et assistance, prévention de la délinquance, etc.
    C'est l'affectation la plus courante. En effet, environ la moitié des policiers de France sont employés dans les unités de sécurité publique.
  • En police judiciaire
    Ses missions : lutte contre la grande délinquance, le trafic de stupéfiants ou la délinquance économique et financière
  • En police aux frontières
    Ses missions : accueil et orientation du public, reconduite des étrangers en situation irrégulière, surveillance des centres de rétention, sûreté des liaisons aériennes et maritimes, etc.
  • En compagnie républicaine de sécurité (CRS)
    Ses missions : le maintien de l'ordre bien entendu mais aussi des missions de surveillance ou de sécurité routière.

Les gardiens de la paix travaillent généralement en uniforme mais, selon leurs missions, ils peuvent être amenés à travailler en tenue civile.
En plus des emplois "traditionnels" dans la sécurité publique, la police judiciaire ou les CRS, les gardiens de la paix peuvent exercer certaines spécialités ou intégrer certaines unités particulières :



La promotion interne dans la Police Nationale

La promotion interne est importante : un gardien de la paix peut monter en grade dans son corps (et devenir brigadier, brigadier-chef puis major) mais aussi changer de corps et devenir lieutenant ou commissaire de police. Ces différentes possibilités d'avancement se font au choix, par concours ou par examen.



La rémunération des policiers

La rémunération d'un gardien de la paix titulaire débute à 1940 euros (rémunération nette mensuelle en région parisienne) et peut aller jusqu'à 3077 euros (en région parisienne) pour un major en fin de carrière.