Les Pelotons de Surveillance et d'Intervention de la Gendarmerie (Psig)

Tout le monde ne peut pas entrer dans le GIGN car le nombre de postes est limité, ce qui rend la sélection très dure.

Cependant, si vous voulez devenir gendarme pour avoir de l’action, il existe d’autres unités comme la gendarmerie mobile, par exemple, ou les PSIG !

Un peu d’histoire…

Les PSIG sont créés en 1975 (ils s’appellent alors « détachements d’intervention ») pour répondre à une recrudescence de la délinquance et pour appuyer les brigades territoriales. C’est une force d’appoint non négligeable et formée pour des missions difficiles, notamment des missions de nuit.
Justement, au lieu de réveiller les membres de la Brigade Territoriale en pleine nuit, on envoie plutôt le PSIG puisque les hommes qui le composent sont déjà prêts et patrouillent dans leur véhicule. En 1989, la création, au niveau départemental, du Centre Opérationnel de la Gendarmerie (COG) permet de drainer les appels de détresse des particuliers et d’organiser les interventions des PSIG en fonction des besoins.

Les missions et les moyens…

PsigLe Peloton de surveillance et d’intervention est une unité qui se situe au niveau de la compagnie, ce qui lui permet d’avoir un rayon d’action supérieur à la brigade (puisque la compagnie chapeaute 5 à 20 brigades).
Sa mission est de surveiller les zones sensibles (où l’on constate une augmentation de l’insécurité) et d’intervenir, le cas échéant, avec des moyens adaptés pour stopper les préparatifs d’actes délictueux (ou de désordres) ou afin de constater un flagrant délit.
Les gendarmes du PSIG sont polyvalents et suivent une formation spécifique solide (tant mentalement que physiquement) afin de maîtriser l’intervention professionnelle (les techniques et tactiques destinées à contraindre ou maîtriser un ou plusieurs adversaires) et d’utiliser un matériel très varié :

- Pour les transports : automobile, moto, VTT, etc.
- Pour l’intervention : bâton de protection télescopique, gaz lacrymogène, bélier, gilet pare-balles lourd, pistolet Sig-Sauer SP 2022, grenade de désencerclement, bouclier antiémeute, pistolet-mitrailleur HK UMP 9, fusil à pompe, fusil d'assaut, etc.

Les PSIG-Sabre

Plus récemment, une partie des PSIG (environ 150) sont devenus des PSIG-Sabre. En plus de leurs missions traditionnelles, ils sont formés et équipés pour intervenir en cas de tuerie planifiée. Ils sont en quelque sorte une unité intermédiaire entre le PSIG et le GIGN.